Sébastien Lecornu appelle les maires à quitter LR et le PS | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sébastien Lecornu appelle les maires à quitter LR et le PS
©LUDOVIC MARIN / AFP

Parti unique

Sébastien Lecornu appelle les maires à quitter LR et le PS

Pour le ministre chargé des Collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, rejoindre LREM est le seul moyen de faire barrage au RN lors des prochaines municipales.

Le ministre chargé des Collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, s'adresse directement aux maires Les Républicains dans un entretien au JDD publié ce dimanche. Et une semaine après des élections européennes catastrophiques pour Les Républicains, il appelle les maires de droite à tout simplement... quitter le parti. "S'ils veulent être des remparts utiles et efficaces au RN, il faut que les maires issus de LR fassent preuve de clarté, explique Sébastien Lecornu. Et la plus grande preuve de clarté, pour ces maires de droite, c'est de quitter LR, ce que je les appelle à faire."

"Mettez votre énergie à nous aider à reconstruire le pays plutôt que votre parti. La prochaine proie des populistes, ce sera les mairies et les Régions", déclare celui qui fut directeur adjoint de la campagne de François Fillon en 2017. "Ils ne sont pas obligés d'être d'accord avec nous sur tout. Mais qu'est-ce qui les retient autant dans le parti de Laurent Wauquiez?", interroge encore Sébastien Lecornu.

Dans la perspective des municipales de 2020 et des régionales de 2021, ces élus locaux doivent-ils rejoindre le parti d'Emmanuel Macron ? Pas forcément, précise-t-il, magnanime. "Le vrai acte de clarté, c'est de ne plus être adhérent à LR. Ou au PS. Personnellement, j'ai adhéré à LREM car, une fois de plus, il faut faire des choix clairs", dit-il.

Le 30 mai, Gilles Boyer, nouvellement élu eurodéputé En marche, a déclaré sur Europe 1 qu'un "maire qui sera réélu sans l'apport (de LREM) sera un ennemi du président pour 2022", expliquant que "ce qui est important, c'est que la majorité présidentielle se renforce" après les prochaines élections municipales. 

Avec ces deux injonctions, voilà les maires prévenus. 

Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !