Un statut d'observateur pour la Palestine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Un statut d'observateur
pour la Palestine
©

Solution

Un statut d'observateur pour la Palestine

Le président de la République estime qu'un accord définitif sur l'Etat palestinien pourra être trouvé d'ici un an.

A la tribune des Nations Unies, Nicolas Sarkozy s'est donné un an pour aboutir à un accord définitif sur la création d'un Etat palestinien à côté d'Israël, reposant sur "la reconnaissance mutuelle de deux Etats nations pour deux peuples, établis sur la base des lignes de 1967 avec des échanges de territoires agréés et équivalents". Barack Obama avait auparavant pris position pour l'établissement de frontières similaires.

En attendant un accord définitif, le président de la République préconise de donner à l'autorité palestinienne un statut d'Etat observateur, similaire à celui du Vatican :

"Ce serait un pas important. Nous sortirions d’un immobilisme qui fait le lit des extrémistes. Nous redonnerions un espoir aux Palestiniens."

Le président français s'est prononcé pour un calendrier au pas de charge : "un mois pour reprendre les discussions, six mois pour se mettre d’accord sur les frontières et la sécurité, un an pour parvenir à un accord définitif." Il s'est également porté candidat pour que la France accueille une conférence des pays donateurs à l'automne. 

Lu sur le blog d'Arnaud Leparmentier, sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !