Saint-Etienne : la crèche de la cathédrale détruite par un incendie volontaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Saint-Etienne : la crèche de la cathédrale détruite par un incendie volontaire
©

Profanation

Saint-Etienne : la crèche de la cathédrale détruite par un incendie volontaire

Une ou plusieurs personnes ont mis le feu à la paille de la crèche, vendredi.

Une ou plusieurs personnes ont délibérément mis le feu à la crèche de la cathédrale Saint-Charles à Saint-Etienne, vendredi. Les malfrats ont mis le feu à la paille de la crèche, provoquant la destruction des personnages qui s'y trouvaient.

Les faits ont eu lieu entre 17h45 et 18h vendredi, juste avant l'office. La présence de fidèles a permis d'éviter des dégats qui auraient pu être très importants, puisqu'un second incendie a été déclenché dans un autre endroit de la cathédrale, sous une chappelle de la Vierge Marie.

Les deux incendies de faible ampleur ont été éteints par les paroissiens qui se rendaient à la messe, y compris en utilisant de l'eau bénite. 

La crèche est en grande partie détruite et certaines figurines brisées et carbonisées. "Cela touche les chrétiens car la crèche est un symbole de paix", a indiqué à l'AFP Mgr Sylvain Bataille, l'évêque de Saint-Etienne. "Pour autant, nous souhaitons que la cathédrale reste ouverte ", a-t-il poursuivi.

Aucune personne n'avait été interpellée samedi à la mi-journée, a précisé le procureur de la République.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, a condamné dans un communiqué "comme toute profanation de tout lieu de culte et ce quel qu'il soit, cet acte inadmissible. Nous devons nous interroger collectivement sur le sens de ce type de méfait où la bêtise dispute à l'ignorance de ses auteurs", a-t-il réagi.

La crèche de la cathédrale St-Charles de Saint-Étienne incendiée volontairement. #incendie https://t.co/9kpK5mVIML pic.twitter.com/NSModsB4OL

— FBleu StÉtienneLoire (@bleustetienne) 7 janvier 2017
 

 

Lu sur France Bleu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !