Russie : 13 morts et 20 blessés lors d’une fusillade dans une école à Ijevsk | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une photo d'illustration de policiers en Russie. Une fusillade a éclaté ce lundi matin dans une école d'Ijevsk, au centre de la Russie.
Une photo d'illustration de policiers en Russie. Une fusillade a éclaté ce lundi matin dans une école d'Ijevsk, au centre de la Russie.
©Patrick Stollarz / AFP

"Terroriste inhumain"

Russie : 13 morts et 20 blessés lors d’une fusillade dans une école à Ijevsk

Une fusillade a éclaté ce lundi matin dans une école d'Ijevsk, au centre de la Russie. Le suspect se serait suicidé et au moins treize morts dont sept enfants sont à déplorer.

Au moins 13 personnes ont été tuées et 20 blessées, dont des enfants, au cours d'une fusillade dans une école d'Ijevsk, dans le centre de la Russie, a annoncé lundi le ministère russe de l'Intérieur, selon lequel l'assaillant s'est suicidé. Selon les premiers éléments, l'auteur de l'attaque portait des symboles nazis sur ses vêtements. 

« A ce stade, nous avons connaissance de 13 morts et 20 blessés », a affirmé le ministère sur sa chaîne Telegram. « Les policiers ont retrouvé le corps de l'homme qui a ouvert le feu. Selon nos informations, il s'est suicidé », a-t-il ajouté.

« Il y a des victimes parmi les enfants et des blessés », avait indiqué un peu plus tôt le gouverneur de la région, Alexandre Bretchalov, visiblement ému, dans une vidéo publiée sur Telegram. Il s'exprimait devant l'école n°88 d'Ijevsk.

Selon lui « une personne non-identifiée est entrée dans l'école » avant de « tuer le garde » et d'ouvrir le feu à l'intérieur de l'école, notamment sur les enfants.

Ijevsk, ville de près de 650.000 habitants, est la capitale de la république d'Oudmourtie dans le centre du pays, juste à l'ouest du massif de l'Oural qui marque la séparation entre la Russie européenne et la Russie asiatique.

Les fusillades mortelles, notamment dans des écoles, ont tendance à devenir plus nombreuses en Russie depuis quelques années, au point que le président Vladimir Poutine s'en est alarmé, y voyant un phénomène importé des États-Unis et un effet pervers de la mondialisation.

Vladimir Poutine a dénoncé un acte perpétré par un « terroriste inhumain » suite à la fusillade dans cette école.

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !