Rumeurs Julie Gayet-François Hollande : l'appartement serait lié au banditisme corse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Rumeurs Julie Gayet-François Hollande : l'appartement serait lié au banditisme corse
©REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Nouvelles révélations

Rumeurs Julie Gayet-François Hollande : l'appartement serait lié au banditisme corse

Plusieurs médias ont affirmé dimanche que l'appartement qui abritait secrètement la relation entre le chef de l'Etat et l'actrice était lié au grand banditisme corse.

A lire - Affaire François Hollande-Julie Gayet : le (vrai) propriétaire de l'appartement "choqué"

Ce samedi Valeurs actuelles indiquait que l'appartement où se retrouverait secrètement François Hollande et Julie Gayet appartiendrait à un grand patron du CAC 40. Ce dimanche, d'autres médias ont avancé le nom d'une autre personne. En effet selon Le Point et Mediapart, cet appartement serait  lié au grand banditisme corse. Cet appartement de la rue du Cirque (8e) serait au nom de Michel Ferracci. Un homme qui serait lié au gang corse de la Brise de mer et sur qui la police a enquête  au moment l’affaire du cercle Wagram. Condamné à 18 mois de prison avec sursis dans cette vaste entreprise de blanchiment d’argent provenant de ce cercle de jeux proche des Champs-Elysées (8e), Michel Ferracci s’est depuis reconverti en acteur dans la série à succès Mafiosa.Dans journée l'avocat de Michel Ferracci a tenu à nier tout lien dans cette histoire."Michel Ferracci n'a jamais été ni propriétaire, ni locataire de cet appartement", a affirmé à l'AFP Me Pierre Haïk. L'Elysée n'a pas réagi à ces informations de presse.

Plus précisément, Mediapart écrit que l'appartement, situé dans le VIIIe arrondissement, tout près de l'Elysée, "est au nom de Michel Ferracci". Selon le site d'information en ligne, il était prêté à Julie Gayet par une actrice, ex-femme de Michel Ferracci et devenue par la suite compagne de François Masini, réputé proche du milieu corse et assassiné en mai 2013. L'hebdomadaire Valeurs actuelles assure quant à lui que l'appartement a appartenu à "un grand patron du CAC 40" et serait aujourd'hui détenu par une milliardaire, qui le louerait à Michel Ferracci et sa compagne actuelle.

Le Point affirme de son côté que l'appartement était prêté depuis six mois par une comédienne qui y vivait jusque-là avec M. Ferracci. "L'information concernant Michel Ferraci est fausse", a déclaré Me Haïk. "Je n'ai jamais habité cet appartement, assure Michel Ferracci à L'Express. Je ne l'ai jamais loué. Et je n'en ai bien sûr jamais été propriétaire. Il est occupé depuis trois ans par la mère de mes enfants. Si Mediapart s'était donné la peine de vérifier son information, ils se seraient aperçu que pour le louer, mon ex-compagne est passée par une agence immobilière. Et si mon nom apparaît sur la boîte aux lettres, c'est que mes enfants portent le même nom que moi. Enfin, si mon nom apparaît dans les pages blanches, cela s'explique aisément : j'avais pris, il y a huit ans, un abonnement pour une "Freebox" que je n'ai pas résilié et que mes enfants ont fait suivre dans leur nouveau logement."

lu sur Libération.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !