Roselyne Bachelot, chroniqueuse sur D8, veut sa carte de presse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Désormais chroniqueuse sur D8, l'ancienne ministre se sent pleinement journaliste.
Désormais chroniqueuse sur D8, l'ancienne ministre se sent pleinement journaliste.
©Philippe Wojazer / Reuters

Reconversion professionnelle

Roselyne Bachelot, chroniqueuse sur D8, veut sa carte de presse

L'ancienne ministre de la Santé de Nicolas Sarkozy, désormais chroniqueuse sur la chaîne D8, se voit comme une "journaliste engagée".

Depuis la défaite de Nicolas Sarkozy en mai 2012, elle en a terminé avec la politique. Depuis le mois d'octobre, Roselyne Bachelot est chroniqueuse au Grand 8, l’émission présentée par Laurence Ferrari sur la nouvelle chaîne D8. Et elle aimerait bien que cette nouvelle activité professionnelle lui permette d'obtenir la carte de presse. L'information, relayée par Le Lab d'Europe 1, est à paraître dans M, le Magazine du Monde, en kiosques samedi.

"Tout le monde sait que Laurent Joffrin est de gauche et Ivan Rioufol de droite, et ça ne gêne personne", fait valoir Roselyne Bachelot. Alors pourquoi pas elle ? "Je suis une journaliste engagée, et alors ? D8 me demande justement de donner mon avis", poursuit-elle.

Mais pour obtenir sa carte de presse, Roselyne Bachelot devra soumettre son dossier à la Commission de la carte d'identité des journalistes professionnels. Il lui faudra donc prouver que son activité de chroniqueuse est son occupation principale, et que son salaire sur D8, représente plus de 50% de ses ressources.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !