Roms : Manuel Valls en Roumanie pour traiter du problème de l'intégration | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Plus de 600 000 personnes sont officiellement recensées comme appartenant à la minorité rom de Roumanie.
Plus de 600 000 personnes sont officiellement recensées comme appartenant à la minorité rom de Roumanie.
©Reuters

Déplacement

Roms : Manuel Valls en Roumanie pour traiter du problème de l'intégration

À la mi-août, Manuel Valls avait accusé "les pays d’origine" de mener "des politiques qui discriminent depuis des décennies ces populations".

Dans un climat de polémique autant des démantèlement de campement roms en France, Manuel Valls se rend en Roumanie ce mercredi. Le ministre de l'Intérieur souhaite prendre le problème "à la source", comme l'avait annoncé François Hollande, et évoquer avec les responsables du pays l'épineuse question de l'intégration des Roms, qui sont stigmatisés dans leurs pays d'origine, tels que la Roumanie et la Bulgarie.

Le ministre est accompagné du ministre délégué aux Affaires européennes Bernard Cazeneuve. Ils rencontreront le président Traian Basescu, le Premier ministre Victor Ponta, le ministre de l'Intérieur Mircea Dusa et son homologue des affaires sociales Mariana Campeanu. 

Fin août, Manuel Valls avait annoncé des visites en Roumanie et en Bulgarie, où vivent les plus importantes communautés roms d'Europe pour "comprendre pourquoi des politiques d'insertion puissantes n'y sont pas menées". A la mi-aout, il avait dénoncé les pays où les communautés roms sont les plus importantes, qui selon lui mènent "des politiques qui discriminent depuis des décennies ces populations".

Plus de 600 000 personnes sont officiellement recensées comme appartenant à la minorité rom de Roumanie, qui compterait en réalité entre 1,5 à 2,5 millions de personnes, selon les associations.

Mais la France n'est pas épargnée par les critiques. Alors que les évacuations de campements se sont multipliées cet été, la Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Navi Pillay, s’est dite "inquiète" lundi et a demandé au gouvernement des "efforts supplémentaires" pour intégrer les Roms.

Lu sur Le Progrès.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !