Roms : le maire UMP de Roquebrune (Var) suspendu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Roms : le maire UMP de Roquebrune (Var) suspendu
©

Sanction

Roms : le maire UMP de Roquebrune (Var) suspendu

Lors d'une réunion publique, Luc Jousse avait laissé entendre qu'on pourrait laisser brûler des Roms.

Le maire UMP de Roquebrune-sur-Argens (Var) Luc Jousse a été suspendu par la fédération départementale, a-t-on appris ce jeudi. Une "suspension à titre conservatoire [...] jusqu'à la décision définitive du bureau de l'UMP le 11 décembre, conformément à nos statuts", a-t-on expliqué à la fédération. Cette sanction fait suite aux violents propos de l'élu après l'incendie d'un camp de Roms. Des propos révélés mercredi par Mediapart. 

Dans un enregistrement audio, Luc Jousse avait déclaré lors d'une réunion publique : "Je vous rappelle quand même que les gens du voyage, que dis-je, les Roms, m'ont mis neuf fois le feu." Et d'ajouter : "Ils piquent des câbles électriques et après ils les brûlent pour récupérer le cuivre et ils se sont mis à eux-mêmes le feu dans leurs propres caravanes ! Un gag ! Ce qui est presque dommage, c'est qu'on ait appelé trop tôt les secours !" 

Pour sa défense, Luc Jousse a assuré qu'il n'avait pas "dérapé" : il aurait seulement "repris les propos excédés" d'une personne assistant à la réunion. "Cette phrase n'était pas de moi, je regrette de l'avoir répétée." Jeudi, BFMTV a dévoilé un autre enregistrement dans lequel il tient des propos quasi-identiques à ceux qui font polémique

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !