François Hollande veut s'inspirer de Soulages pour que "du noir sorte la lumière" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande veut s'inspirer de Soulages pour que "du noir sorte la lumière"
©

Double sens

François Hollande veut s'inspirer de Soulages pour que "du noir sorte la lumière"

A l'occasion de l'inauguration du musée Soulages à Rodez dans l'Aveyron, le président a tenté d'envoyer un message d'espérance ce vendredi.

François Hollande est un adepte des discours à double sens. Le chef de l'Etat aime brouiller les cartes. Jeudi à Clairefontaine, avec les joueurs de l'équipe de France de football, il avait employé les termes "il faut toujours y croire", la "victoire vient à ceux qui la veulent vraiment", "rien n'est jamais perdu". Des phrases qui peuvent totalement s'adapter à sa situation actuelle. Ce vendredi, il a remis ça en disant : "du noir surgit la lumière". De passage à Rodez, pour rendre hommage au peintre Pierre Soulages, il a donc tenu (encore et toujours !) des propos pouvant faire écho à sa situation politique actuelle difficile. 

"Il est possible toujours de croire en la France, d'avoir cette espérance en la France, cette fierté de la France", a déclaré François Hollande, empêtré depuis quelques semaines dans une impopularité record. Il a rappelé que l'artiste contribuait au "rayonnement et à l'influence" du pays. 

"Nous faisons ce que nous pouvons, nous créons chacun à sa façon - l'artiste, l'entrepreneur, l'ouvrier, l'acteur politique, - chacun crée et puis de ce noir-là, se dégage une lumière, c'est celle de l'espérance, c'est celle que nous devons porter, pour la France", a-t-il poursuivi. Des petites phrases évidemment très observées et commentées, dans un contexte tendu.

Car pendant que le président de la République terminait sa visite, un comité d'accueil de quelque 200 manifestants, composé selon des témoins d'intermittents, d'agriculteurs et de métallurgistes précaires, a tenté de s'introduire dans les locaux. Ils ont été arrêtés par les CRS à coups de gaz lacrymogènes.

Lu sur lemonde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !