Robert Ménard veut ficher les chiens de sa commune | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Robert Ménard veut ficher les chiens de sa commune
©

Les experts de Béziers

Robert Ménard veut ficher les chiens de sa commune

Une solution pour lutter contre les déjections canines au centre-ville en verbalisant les maîtres des animaux.

Et non, ce n’est pas une blague. Robert Ménard et la mairie de Béziers veulent mettre en place un fichier ADN pour les chiens de la commune pour  lutter contre les déjections canines au centre-ville en verbalisant les maîtres des animaux indélicats. Suspendu en premier instance car décrit comme "disproportionné au regard des exigences de la sécurité et de la salubrité publiques", l'arrêté municipal vient cependant d'être jugé légal par la cour administrative de Marseille. 

Toutefois, il pourra s’appliquer sous réserve d’y faire quelques retouches, notamment en ce qui concerne le périmètre de la zone concernée. La mairie de Béziers a annoncé son intention de se rapprocher de la préfecture de l’Hérault pour penser un dispositif permettant à la fois de satisfaire la justice et mener à bien son plan.

Prélèvement sur crottes de chien 

L’idée est donc très simple : constituer un fichier ADN des chiens de la commune pour pouvoir, si besoin, effectuer des prélèvements sur les crottes de chien, les analyser en laboratoire et ainsi verbaliser le maître sans que son chien ait été pris sur le fait. 

Toutefois, cette mesure porterait une atteinte aux libertés publiques. La mairie de Béziers va donc devoir plancher pour corriger et pérenniser son dispositif. Outre, des voix s’élèvent pour s’interroger sur son coût. La mairie assure qu’elle prendra en charge tous les frais de fichage.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !