Révision constitutionnelle : "il faut tenir l’engagement du président de la République" affirme Bruno le Roux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Révision constitutionnelle : "il faut tenir l’engagement du président de la République" affirme Bruno le Roux
©Capture

Jusqu'au bout

Révision constitutionnelle : "il faut tenir l’engagement du président de la République" affirme Bruno le Roux

Le patron des députés socialistes s’est montré rassurant sur RTL alors que le projet de révision constitutionnelle arrive à l’Assemblée nationale.

Passera, passera pas ? Le projet de réforme constitutionnel s’invite donc ce vendredi à l’Assemblée nationale pour être examiné et débattu. Au cœur de cette révision, l’état d’urgence et surtout la déchéance de nationalité, deux sujet épineux qui fracturent le monde politique français. Si le gouvernement et François Hollande ont promis d’aller jusqu’au bout, encore faut-il trouver la majorité nécessaire, notamment à gauche. Invité sur RTL, le patron des députés socialistes Bruno Le Roux s’est voulu rassurant, regrettant l’image de la gauche et appelant à ‘’l’unité nationale’’ sur ce sujet. ‘’Ce texte ne s'adresse qu'aux terroristes. Je regrette qu’on ai pu laisser penser que l’on s'adressait aux binationaux’’ explique le député. ‘’Il faut tenir l’engagement du président de la République, garant de nos institutions. Ce texte n’a pas d’autres vocations que de donner les moyens de répondre à la situation terroriste et de constater qu’un terroriste qui retourne les armes contre notre pays rompt, quelque soit sa nationalité, le pacte républicain.’’

Pourtant, entre les oppositions de la gauche et les hésitations de la droite, le gouvernement ne part pas en terrain conquis. Et c’est Manuel Valls, accompagné du nouveau ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, qui défendra ce texte à haute-tension. Mais les amendements vont pleuvoir, tant à l’Assemblée nationale de gauche, qu’au Sénat de droite. Le gouvernement devra donc se montrer souple pour atteindre son objectif.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !