Retraites : selon un sondage, 56 % des Français soutiennent une mobilisation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Retraites : selon un sondage, 56 % des Français soutiennent une mobilisation
©

Pas contents !

Retraites : selon un sondage, 56 % des Français soutiennent une mobilisation

73% des Français sont pour une convergence vers un régime unique des différents régimes de retraites. Il s’agirait de fusionner le régime privé, le régime des fonctionnaires et les régimes spéciaux.

Ce mardi, une mobilisation pour défendre les retraites est organisée par les syndicats CGT, FSU, FO et Solidaires. Selon un sondage Harris Interactive pour LCP 56 % des Français déclarent soutenir cette journée de manifestations et de grèves, soit la majorité, contre 41% qui se disent opposés à cette action.

Des français qui sont favorables en majorité (56%) au système actuel de retraites par répartition (ceux qui travaillent cotisent pour les retraités) même si une large part se dit pessimiste sur l’avenir du système par répartition. En effet, 62% des Français pensent que celui-ci n’existera "certainement ou probablement" plus dans une quarantaine d'années. Seul 35% sont d’un avis contraire.

Mais bien que pessimiste sur ce système en place, la majeure partie des français ne souhaite pas voir celui-ci changé au profit d’un système par capitalisation qui reviendrait à épargner pour son propre compte.

73% des Français sont pour une convergence vers un régime unique des différents régimes de retraites. Il s’agirait de fusionner le régime privé, le régime des fonctionnaires et les régimes spéciaux. Concernant la hausse de la durée de cotisation jusqu’à  43 ans, 50% se disent contre et 47% pour. Pour ce qui est du recul de l’âge légal de départ à la retraites à 65 ans au lieu de 62 ans, 56 % sont contre et 41% sont pour.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !