Relations France-Chine : qui est Xi Jinping ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Relations France-Chine : qui est Xi Jinping ?
©Reuters

Biographie

Relations France-Chine : qui est Xi Jinping ?

Le président chinois est en visite d’Etat en France jusqu’à vendredi. Homme de yin et de yang, il est admiré tout autant que contesté.

Qui est Xi Jinping, le président chinois actuellement en visite d’Etat en France jusqu’à vendredi ? L’homme, qui vient tout juste de fêter ses 60 ans, est arrivé à la tête du pays en mars 2013, peu de temps après avoir pris les rênes du Parti communiste chinois, en novembre 2012. Si sa gouvernance de l’empire du Milieu, tout comme son incarnation du pouvoir, tranche avec celle de son prédécesseur, Hu Jintao, l’homme reste contesté sur certains points.  

Xi jinping est un "prince rouge", fils d'un dignitaire du régime, détaille TF1, qui explique que son père est un "héros de la révolution [qui] a subi les purges de Mao avant d'être réhabilité". Il a lui-même subi la "rééducation par les paysans" et passé 7 ans de sa jeunesse dans une maison troglodyte. 

Depuis son arrivée au pouvoir, Xi Jinping a lancé une série de réformes : il a assoupli la politique de l'enfant unique et fermé les camps de rééducation par le travail, explique le site de la chaîne. Il s’est également attaqué au problème de la corruption à bras le corps. 

L’homme a également bouleversé le très rigide protocole de la République populaire de Chine en mettant en avant sa femme, Peng Liyuan, une chanteuse aussi célèbre que son mari, lors de mission diplomatique de "soft power"

Cependant, les ombres au portrait de Xi Jinping sont nombreuses. Ami de Vladimir Poutine, qu’il admire autant pour sa personnalité que pour ses méthodes autoritaires, le président s’est arrogé de nouveaux pouvoirs depuis un an, les concentrant presque tous : il dirige directement l'armée, les services secrets, et depuis peu, la censure sur internet. 

Discrètement, Xi Jinping, qui a une méfiance qualifiée "d’instinctive" par Le Monde pour tout ce qui est estampillé "société civile", n’hésite pas à instiller la peur et l’effroi. "La peur est un instrument de pouvoir efficace et Xi le considère comme nécessaire. Le principe ultime qui semble le guider, c'est que le Parti a besoin d'un maximum de pouvoir discrétionnaire, de façon à mener à bien son programme de réformes économiques et de la bureaucratie", explique au Monde Nicholas Bequelin, de Human Rights Watch à Hongkong.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !