Réforme sur le travail : Emmanuel Macron recevra mardi les organisations syndicales et patronales | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Réforme sur le travail : Emmanuel Macron recevra mardi les organisations syndicales et patronales
©BORIS HORVAT / AFP

Top départ

Réforme sur le travail : Emmanuel Macron recevra mardi les organisations syndicales et patronales

Le président de la République ne veut pas perdre de temps.

"C’est une réforme majeure. Une bonne réforme est une réforme bien pensée, bien discutée, puis bien exécutée. La réforme du code du travail a été bien pensée. Nous allons désormais la discuter pour l’enrichir et l’expliquer." Dans le JDD, le nouveau Premier ministre Edouard assure vouloir "aller vite" sur la réforme du travail. Mais cela ne signifie pas que syndicats et patronats ne seront pas conviés autour de la table. "On ne s’engagera pas dans une réforme aussi puissante sans une phase de discussion avec les partenaires sociaux et le Parlement" assure le chef du gouvernement.

Selon l'AFP, Emmanuel Macron va s'impliquer lui-même puisqu'il recevra les organisations ce mardi à l'Elysée. Reste à savoir si le président de la République utilisera des ordonnances, comme il l'avait promise de la campagne. Cette méthode avait fait monter les organisations syndicales au créneau. "On ne peut pas attendre deux ans pour achever cet exercice. Emmanuel Macron a entendu la colère des Français. Il sait aussi l’urgence de la transformation du pays" promet Edouard Philippe.

"J'espère que demain, ce n'est pas la première et la dernière réunion, sur le sujet," a évoqué, de son côté Philippe Martinez, patron de la CGT, sur Europe 1. "Il faut discuter, dialoguer, prendre le temps de la discussion."
Lu sur Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !