Réforme du travail : des ordonnances "courant septembre" selon la CPME | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Réforme du travail : des ordonnances "courant septembre" selon la CPME
©Odd ANDERSEN / AFP

Calendrier

Réforme du travail : des ordonnances "courant septembre" selon la CPME

Après sa rencontre avec Emmanuel Macron, le patron de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises a dévoilé le calendrier du président.

Cette fois, ça se précise. François Asselin, le patron de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME) a donné des détails sur le calendrier prévu par le président de la République. Selon lui, Emmanuel Macron souhaite "une grande concertation d'ici l'été", c’est-à-dire  "jusqu'à la mi-juin à peu près", a-t-il expliqué aux journalistes. Puis, ce sera au tour d'une "loi d'habilitation durant l'été" qui permet au gouvernement de prendre des ordonnances, selon l'article 38 de la Constitution. Enfin, la ratification des ordonnances devrait intervenir "courant septembre."

Un peu plus tôt, le patron de la CGT tenait un discours sensiblement différent. "Le calendrier a l'air d'avoir bougé (...) J'ai cru comprendre que l'agenda rapide qui était prévu n'est pas aussi rapide que ce que j'avais cru comprendre. L'échéance de fin août ou du 1er septembre a l'air plus floue". Toujours est-il que le président Macron veut aller vite, en prenant soin de ne pas se mettre les syndicats à dos.

François Asselin a par ailleurs souligné qu'Emmanuel Macron était favorable à un moratoire sur le compte pénibilité. "Le président de la République m'a confirmé qu'il ferait un moratoire sur ces questions de critères de pénibilité, qu'il n'abandonnerait pas pour autant le projet, mais qu'il renégocierait avec les partenaires sociaux pour voir comment la pénibilité puisse être applicable."

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !