Réforme des retraites : Edouard Philippe souhaite repousser l'âge de départ jusqu'à 67 ans  | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
L'ancien Premier ministre Edouard Philippe est photographié sur le plateau de la chaîne de télévision française France 2 à Paris, le 4 avril 2021.
L'ancien Premier ministre Edouard Philippe est photographié sur le plateau de la chaîne de télévision française France 2 à Paris, le 4 avril 2021.
©THOMAS COEX / AFP

Projets

Réforme des retraites : Edouard Philippe souhaite repousser l'âge de départ jusqu'à 67 ans 

Edouard Philippe plaide pour un relèvement de l'âge de départ à la retraite jusqu'à 67 ans. L’ancien Premier ministre estime que cette réforme devrait être "la première" à faire, afin de faire reculer drastiquement la dette de la France.

Alors qu'Edouard Philippe s'apprête à créer son propre parti politique, qui sera lancé le 9 octobre, l'ancien Premier ministre s'est confié à la rédaction de Challenge(s) sur le poids de la dette publique :
"Nous préférons continuer à danser au-dessus du volcan que prendre les mesures, drastiques – et parfois amères –, qui s'imposent". 
Selon l'ancien Premier ministre, "la première réforme à faire est celle des retraites".
Edouard Philippe avait déjà amorcé cette réforme lors de son passage à Matignon, activant même l'article 49-3, avant de faire machine arrière avec la crise du Covid-19.
Selon l'ancien Premier ministre, face au poids de la dette "la seule solution raisonnable est donc d'allonger la durée de vie active en repoussant l'âge de départ à la retraite à 65, 66 ou 67 ans. Ce n'est pas une mesure facile à porter, cela peut être progressif, mais ceux qui promettent de régler la question des retraites sans augmenter la durée de la vie active mentent aux Français".
L'ancien chef du gouvernement envisagerait de conserver trois régimes spéciaux  pour "les salariés du privé, les fonctionnaires et les indépendants".
Edouard Philippe envisage également la réduction du nombre de fonctionnaires dans les collectivités locales afin de poursuivre les économies. 
Challenge(s)

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !