Réforme de la taxe d'habitation : "ce sera dur et long" prévient Édouard Philippe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Réforme de la taxe d'habitation : "ce sera dur et long" prévient Édouard Philippe
©JOEL SAGET

Du sang et des larmes

Réforme de la taxe d'habitation : "ce sera dur et long" prévient Édouard Philippe

Alors que débute ce lundi la Conférence des territoires, le Premier ministre a plaidé pour une "réflexion d'ensemble sur la fiscalité locale".

Alors que débute ce lundi au Sénat la Conférence des territoires, un certain impôt est dans toutes les têtes. En ouverture de l'évènement, Edouard Philippe a notamment plaidé pour une "réflexion d'ensemble sur la fiscalité locale". Mais le chef du gouvernement va surtout devoir rassurer des élus qui s'inquiètent de la suppression annoncée de la taxe d'habitation pour 80% des contribuables, promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

"Nous devons donner plus de prévisibilité et plus de lisibilité sur l'évolution des ressources des collectivités territoriales. Et nous devons engager une réflexion d'ensemble sur la fiscalité locale, sur la taxe d'habitation bien sûr, elle est annoncée, mais plus généralement sur l'ensemble du système de financement des collectivités locales" a lancé le Premier ministre qui a ajouté : "Je n'ai aucun doute sur le fait que ce sera dur et que ce sera long".

Ce matin sur RTL, François Baroin avait évoqué cette suppression et s'était montré clair : "C'est une mauvaise idée" a tranché le président de l'Association des maires de France." Les collectivités locales travaillent pour l'Etat sur un certain nombre de missions mais elles sont garanties dans leur liberté : c'est le principe de la décentralisation. La suppression de la taxe d'habitation, c'est une remise en cause du principe de la décentralisaton. Je reste fermement contre cette mesure, car la taxe d'habitation, c'est d'abord un lien direct entre la collectivité et ses habitants".

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !