Référendum sur la sortie de l'UE: Hollande rappelle à Cameron qu'il "y a des règles en Europe" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Référendum sur la sortie de l'UE: Hollande rappelle à Cameron qu'il "y a des règles en Europe"
©

Peur sur l'UE

Référendum sur la sortie de l'UE: Hollande rappelle à Cameron qu'il "y a des règles en Europe"

François Hollande a rappelé à David Cameron qu'il "y a des règles en Europe" et "parmi ces règles il y a la concertation", dans une conversation téléphonique avec le Premier ministre britannique, qui a réitéré hier sa promesse d'organiser d'ici à 2017 d'un référendum sur le maintien ou non du pays dans l'Union européenne.

A peine réélu, David Cameron l'a promis : il organisera bien d'ici 2017 un référendum sur le maintien ou non de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne. Une perspective qui inquiète les autres membres de l'Union, dont François Hollande, qui a téléphoné hier au Premier ministre britannique après la victoire des conservateurs aux élections législatives.

"Je lui ai dit que je voulais travailler avec lui notamment pour que nous puissions regarder la place du Royaume-Uni dans l'Union européenne", a déclaré François Hollande, en déplacement aux Antilles. "Il est légitime de tenir compte des aspirations des britanniques mais il y a des règles en Europe et parmi ces règles il y la concertation", a-t-il ajouté.

"Ils n'ont pas dit qu'ils voulaient partir de l'UE", a-t-il précisé. "Cameron a dit qu'il voulait discuter, donc discutons."

David Cameron appelle à une réforme globale du système européen afin de rapatrier certaines compétences de l'UE vers les Etats membres, notamment la politique étrangère européenne, la politique agricole commune (PAC) et la politique énergétique.

Lu dans Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !