Radio France : le gouvernement veut la démission de Mathieu Gallet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Radio France : le gouvernement veut la démission de Mathieu Gallet
©Reuters

Sans ambiguïté

Radio France : le gouvernement veut la démission de Mathieu Gallet

Le patron du groupe public a été condamné pour "favoritisme", ce lundi. "Il appartient à l’intéressé d’en tirer les conséquences", déclare la ministre de la Culture au Monde.

Les jours de Mathieu Gallet à la tête de Radio France semblent comptés. "Les dirigeants d’entreprises publiques ont un devoir d’exemplarité. Un dirigeant d’entreprise publique condamné pour favoritisme, ce n’est pas une situation acceptable", a déclare la ministre de la culture Françoise Nyssen au Monde, ce mardi. "Il appartient à l’intéressé d’en tirer les conséquences, ainsi qu’au Conseil supérieur de l’audiovisuel, légalement compétent."

Condamné, ce lundi, à un an de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende pour "favoritisme", à l'époque où il dirigeait l'INA, l'homme n'est pourtant pas décidé à abandonner son mandat. Il a ainsi fait appel de sa condamnation. Lundi, le gouvernement semblait d'ailleurs temporiser, refusant de s'immiscer dans les décisions du CSA, qui décidera du sort de Mathieu Gallet. Désormais le ton a changé et c'est un pari risqué pour l'exécutif qui faisait confiance à l'homme fort de Radio France pour mener à bien les réformes complexes à venir. 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !