Rachat de Dailymotion : Montebourg assure avoir décidé "en relation avec Pierre Moscovici", qui dément... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Rachat de Dailymotion : Montebourg assure avoir décidé "en relation avec Pierre Moscovici", qui dément...
©

Pas que moi

Rachat de Dailymotion : Montebourg assure avoir décidé "en relation avec Pierre Moscovici", qui dément...

Le ministre a expliqué : "Nous ne pensons pas que ce soit une bonne opération d'abandonner Dailymotion entre les mains d'une société, Yahoo, parfois vacillante".

Arnaud Montebourg se défilerait-il quelque peu ? Le ministre de Redressement productif se trouve en première ligne dans l'affaire Dailymotion et visiblement, il n'assume pas complètement. Preuve en est, sa déclaration ce jeudi. Il a en effet assuré jeudi avoir décidé de refuser le rachat de Dailymotion, filiale d'Orange, par le géant américain de l'internet Yahoo! "en relation avec Pierre Moscovici". 

"Nous ne pensons pas que ce soit une bonne opération d'abandonner Dailymotion entre les mains d'une société, Yahoo, dont la santé est parfois vacillante et qui de surcroît risque de dévorer, faire disparaître Dailymotion. (...) Nous avons demandé à Yahoo, qui souhaitait acquérir Dailymotion, un partenariat à 50/50. Cela est nécessaire pour que le développement soit mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant", a-t-il dit.

"Cette solution peut parfaitement être mise en oeuvre avec de nombreuses autres propositions que France Télécom a reçues pour Dailymotion", a-t-il commenté. "Le gouvernement fait son travail. Il y a un réflexe économique et d'intelligence stratégique (...) L'UE est en train d'organiser la riposte pour la protection des données informatiques personnelles dans la bataille numérique mondiale. Au moment où nous nous organisons, il est normal que nous nous défendions", a encore relevé le ministre du Redressement productif.

Pierre Moscovici s'est exprimé quelques minutes plus tard. "Ce n'est pas un dossier dans lequel j'ai été particulièrement impliqué, contrairement à ce que j'ai pu lire ici ou là", a-t-il réagi lors d'une conférence de presse. "Je n'ai pas eu tous les éléments en ma possession." A la question de savoir s'il avait été informé par Arnaud Montebourg, il a répondu : "Nous avons eu une conversation à ce sujet mais qui est restée extrêmement générale, il n'y a pas eu de réunion, de décision conjointe sur ce dossier".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !