Quand Donald Trump ressort des placards l'affaire Lewinsky pour affaiblir Hillary Clinton | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump a décidé de taper fort contre Hillary Clinton
Donald Trump a décidé de taper fort contre Hillary Clinton
©Reuters

Casserole

Quand Donald Trump ressort des placards l'affaire Lewinsky pour affaiblir Hillary Clinton

Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, le candidat à la primaire républicaine fait se succéder une série de photos qui retrace les affaires de l'épouse de l'ex-président.

Donald Trump a décidé de taper fort contre Hillary Clinton qu'il pense être sa rivale pour la présidentielle américaine. Ainsi dans un clip diffusé sur son compte instagram, le milliardaire a ressorti des placards l'affaire Lewinsky et d'autres affaires sordides liées à Hillary Clinton, la favorite de la primaire démocrate. Objectif : discréditer un maximum celle qui brigue la Maison Blanche. 

La vidéo d'une quinzaine de secondes fait se succéder une série de photos : Bill Clinton avec Monica Lewinsky, la une d'un tabloïd qualifiant l'ex-président de menteur puis un cliché d'Hillary Clinton avec Anthony Weiner, un ex-élu du Congrès marié à sa proche collaboratrice Huma Abedin et qui dut démissionner après avoir envoyé des photos obscènes à des femmes sur Internet. Une dernière photo montre Hillary Clinton avec le comédien Bill Cosby poursuivi pour des agressions sexuelles.

Mais cette attaque ne semble pas déstabiliser le clan Clinton. Interrogé jeudi dans l'Iowa alors qu'il faisait campagne pour sa femme, Bill Clinton qui a dit laconiquement : "il dit beaucoup de choses. Je n'ai pas de réponse. S'il gagne l'investiture républicaine, nous aurons tout le temps de parler". A bon entendeur...


Quand Trump ressort des photos de Lewinsky et... par LePoint

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !