PSA : la rémunération de Carlos Tavares crispe l’Etat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
PSA : la rémunération de Carlos Tavares crispe l’Etat
©Reuters

Revenus

PSA : la rémunération de Carlos Tavares crispe l’Etat

Le PDG du groupe a touché 5,24 millions d’euros en 2015. Beaucoup trop, juge Bercy.

Après le bras de fer avec Renault, qui refuse le système de voix doubles de l’Etat, c’est avec PSA que le gouvernement va ferrailler. La faute aux émoluments de son PDG Carlos Tavares. Ce dernier a ainsi touché 5,24 millions d’euros. Selon Les Echos, les deux représentants de l’Etat ont voté contre ce niveau de rétribution puisque Bercy préconise dans les entreprises à participation publique minoritaire, une baisse de 30% des revenus.

D’autant plus que l’Etat a mis la main à la poche en 2012, pour éviter une catastrophe industrielle, quand le groupe était dans le rouge, tandis que Louis Gallois, président du conseil de surveillance a renoncé à toute rémunération.

Mais Carlos Tavares est encore loin du salaire de son concurrent Carlos Ghosn, patron de Renault qui a touché 7,25 millions d’euros en 2015, sans compter son salaire en tant que PDG de Nissan.

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !