PS : Jean-Christophe Cambadélis en passe de devenir premier secrétaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
PS : Jean-Christophe Cambadélis en passe de devenir premier secrétaire
©

Ca coince

PS : Jean-Christophe Cambadélis en passe de devenir premier secrétaire

Jean-Christophe Cambadélis devrait prendre la tête du PS, ce mardi, lors d’un conseil national du parti. Avec une méthode qui ne fait pas l’unanimité.

Au PS, l’arrivée de Jean-Christophe Cambadélis, qui doit devenir ce mardi premier secrétaire du parti, ne fait pas que des heureux. La gauche de la gauche grogne en effet contre le mode de nomination et souhaiterait la tenue d’un congrès extraordinaire pour une désignation par les militants. 

L’ancien occupant du poste, Harlem Désir, a été exfiltré de la tête du parti par François Hollande le 9 avril dernier. Ce dernier a rejoint le gouvernement comme secrétaire d’Etat aux Affaires européennes. 

Sauf surprise, Jean-Christophe Cambadélis devrait remporter ce mardi la majorité des voix des 306 membres du "parlement du parti", qui se réunit ce mardi lors du Conseil national. Et devenir le Premier secrétaire. 

Bien qu'appuyé par l'exécutif, et coopté par l’ancien occupant du poste, il ne devrait cependant pas être seul en lice. Emmanuel Maurel, qui appartient au courant "Maintenant la gauche", l’aile gauche du PS, devrait "logiquement être candidat". Selon lui, cette procédure "ne va pas passer comme une lettre à la poste" auprès des militants. Il réclame d'ailleurs un congrès extraordinaire. Les candidats ont jusqu'à l'entrée du Conseil national, qui s'ouvre mardi à 17 heures, pour se déclarer

Jean-Christophe Cambadélis élu, l’homme sera à la tête du PS jusqu'au prochain congrès, prévu fin 2015. Cependant, une fois l’étape du conseil national passée, cet ancien lieutenant de DSK a assuré qu'il consulterait les militants à une date non encore fixée, après les élections européennes du 25 mai. 

Le Parti socialiste semble avoir du mal avec la désignation d'un chef. En 2008, le congrès de Reims avait laissé un PS déchiré. Quatre an plus tard, l’élection d’Harlem Désir, coopté par Martine Aubry, qui occupait ce poste jusque là, et appuyé par Jean-Marc Ayrault, avait également fait polémique au sein du parti.

Lu sur bfmtv.com

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

L'autre remaniement : Cambadélis part à la chasse aux militants PS après la disette DésirJean-Christophe Cambadélis : François Hollande "est seul", la présidence normale est finieJean-Christophe Cambadélis : "il n’y a pas encore nettement d'inversion de la courbe, mais c’est à portée de main"Secrétaires d'Etat : Désir rejoint le gouvernement, Cambadélis prend la tête du PS

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !