Prothèses PIP : Jean-Claude Mas pourrait être libéré rapidement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Prothèses PIP : Jean-Claude Mas pourrait être libéré rapidement
©

Décision de justice

Prothèses PIP : Jean-Claude Mas pourrait être libéré rapidement

Après trois de prison, l'ancien patron de la société de prothèses mammaires PIP pourrait être remis en liberté.

C'est ce lundi que la justice rendra sa décision au sujet de la demande de remise en liberté déposée par l'avocat de Jean-Claude Mas le 17 octobre dernier. Le magistrat en charge de l'enquête sur le volet financier de l'affaire pourrait renouveler son mandat de dépôt pour une durée de quatre mois, précisait mercredi une source judiciaire.

Mais l'avocat du détenu, Me Haddad, considère que le juge n'a pas d'autre choix que de remettre son client en liberté, en le plaçant sous contrôle judiciaire avec obligation de pointer une ou plusieurs fois par semaine au commissariat. Jean-Claude Mas, actuellement détenu à la prison du Pontet dans le Vaucluse, voit en effet sa période de détention provisoire se terminer le 4 novembre.

Le fondateur de la société varoise Poly Implant Prothèse (PIP) est impliqué au premier plan d'un scandale sanitaire international concernant des implants mammaires déficients, dangereux et non conformes. Agé de 73 ans, le chef d'entreprise, mis en examen en janvier pour blessures involontaires, a été placé en détention provisoire pour quatre mois en mars, faute d'avoir versé la caution prévue dans le cadre de son contrôle judiciaire.

Un premier procès, très attendu par les victimes, se tiendra au printemps 2013.

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !