Près de 8000 françaises se sont fait retirer leurs prothèses PIP | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Près de 8000 françaises
se sont fait retirer leurs prothèses PIP
©

Santé

Près de 8000 françaises se sont fait retirer leurs prothèses PIP

Près d'une femme opérée sur trois présentait une rupture de l'implant.

7868 Françaises ont finalement bénéficié du retrait de prothèses mammaires au gel frelaté PIP. Sur toutes ces femmes, 2252 présentaient un implant en mauvais état selon les données transmises par l'Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (Ansm). Ce chiffre représente tout de même près d'une femme opérée sur trois.

Fin avril, 7868 femmes s'étaient donc fait retirer leurs implants dont 5257 à titre préventif. Le nombre de ruptures enregistrées s'élève désormais à 2702, pour 2252 femmes, certaines patientes ayant pu présenter plusieurs ruptures.

L'Ansm ajoute qu'"un total de 48 cas d'adénocarcinomes mammaires (cancers) ont été déclarés à l'agence chez des femmes porteuses de PIP (+3 cas par rapport à fin mars". Les autorités sanitaires françaises continuent pourtant de partager l'avis de l'Institut national du cancer (INCa) : il n'y a pas de preuves que les porteuses d'implants PIP ont plus de risques de développer un cancer du sein que la moyenne des femmes.

On estime que 30 000 femmes en France sont porteuses de prothèses mammaires en silicone PIP.

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !