Projet de loi contre le terrorisme : Cazeneuve introduit un amendement pour que les moteurs de recherche soient contraints de déréférencer des sites | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Projet de loi contre le terrorisme : Cazeneuve introduit un amendement pour que les moteurs de recherche soient contraints de déréférencer des sites
©

Bien mais

Projet de loi contre le terrorisme : Cazeneuve introduit un amendement pour que les moteurs de recherche soient contraints de déréférencer des sites

Sauf que selon Le Point, le ministre de l'Intérieur a présenté cet amendement de façon biaisée.

Préparé depuis des semaines et porté par Bernard Cazeneuve, le projet de loi contre le terrorisme a été voté par l'Assemblée et par le Sénat. A cette occasion, le ministre de l'Intérieur en a profité pour inclure sur le fil et faire valider (sans problème) un nouvel amendement. Par cet ajout, selon Numerama, l'autorité administrative pourra exiger des moteurs de recherche qu'ils déréférencent des sites et ce, sans qu'un juge n'ait à intervenir.

Un site qui ferait l'apologie du terrorisme pourrait donc par ce système devenir invisible sur Google ou d'autres moteurs de recherche, les pages restant introuvables. Sauf que d'après Le Point, le ministre de l'Intérieur a présenté de façon biaisée ce texte. Il aurait en effet indiqué que le déférencement était déjà prévu par la loi sur les jeux en ligne. Ce qui est faux car pour cela, il faut une décision judiciaire. "Le passage en force" est réussi explique l'hebdomadaire.

Ce déferencement risque de ne pas être totalement efficace car il pourrait y avoir un effet inverse, c'est à dire que ces sites soient plus mis en avant. C'est ce qui est appelé "l'effet Streisand", nom donné par les spécialistes. De plus, Le Point explique aussi "que les terroristes sont souvent repérés par les services secrets grâce à leurs imprudences sur Internet". L'amendement de Bernard Cazneuve pourrait donc bien ne pas produire les effets escomptés.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !