Procès des attentats du 13 Novembre 2015 : Eric Dupond-Moretti a visité le chantier de la future salle d’audience | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Procès des attentats du 13 Novembre 2015 : Eric Dupond-Moretti a visité le chantier de la future salle d’audience
©Ludovic MARIN / AFP / POOL

« Projet pharaonique »

Procès des attentats du 13 Novembre 2015 : Eric Dupond-Moretti a visité le chantier de la future salle d’audience

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a visité cette semaine l’impressionnant chantier de la nouvelle salle d’audience dédiée aux "grands procès" au sein de l’historique palais de justice de Paris, situé sur l’île de la Cité.

Le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, a visité cette semaine l’impressionnant chantier de la nouvelle salle d’audience qui sera dédiée aux grands procès, selon des informations de Franceinfo. Ce site est situé au coeur du palais de justice historique de Paris, sur l’île de la Cité. La construction de cette salle a démarré en janvier 2020 et doit être finalisée pour le mois de mai 2021. Elle doit être opérationnelle pour le procès des attentats du 13 novembre 2015, qui doit débuter en septembre 2021.

En plus de la salle principale et de ses 500 places, le futur complexe comprendra 14 salles supplémentaires, pour un total de 2 000 places en plus. Située dans la salle des pas perdus du palais de justice, la salle disposera de plus de 500 places, et fera 750 m², selon des informations de Franceinfo.

 Ce dispositif doit permettre de pouvoir suivre les audiences en retransmission vidéo. Ce projet doit être livré en mai, quatre mois avant le procès des attentats des terrasses, du Bataclan et du Stade de France.

Cette salle provisoire permettra l’accueil de procès jusqu’en 2023.

L’installation a coûté sept millions d’euros.

Eric Dupond-Moretti s’est confié sur ce chantier :

« C’est un projet pharaonique, difficile à mettre en œuvre d’un point de vue technique, qui pourra accueillir d’autres procès » comme celui de l’attentat de Nice.

Le procès des attentats du 13 novembre 2015, qui démarre en septembre 2021, concerne 20 accusés et 1 765 parties civiles assistés par près de 300 avocats.

Selon Eric Dupond-Moretti, « le nombre exceptionnel de parties civiles et de pièces de fond (469 tomes, 45 000 procès-verbaux) contribue à en faire un procès hors normes. Il était donc nécessaire de disposer d’un lieu unique et symbolique en plein cœur de Paris pour son organisation ».

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !