Procès de la voiture brûlée : les anti-fascistes interrompent (encore) la séance en hurlant : "flics violeurs assassins!" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Procès de la voiture brûlée : les anti-fascistes interrompent (encore) la séance en hurlant : "flics violeurs assassins!"
©Reuters

Roussi

Procès de la voiture brûlée : les anti-fascistes interrompent (encore) la séance en hurlant : "flics violeurs assassins!"

Le cours du procès risque d'être houleux, les antifas semblant vouloir le perturber afin de protester contre la probable condamnation de certains des leurs. Ces derniers son accusés d'avoir brûlé une voiture de police en 2016.

La séance a dû être suspendue. En cause, le raffut provoqué par la présence d'un nombre conséquent de militants "anti-fascistes". Ces militants d'extrême-gauche souvent connus pour leurs contentieux et escarmouches avec la police ont été entendu hurler : "flics, violeurs, assassins" à l'intérieur du tribunal. Ce n'est pas la 

Le 18 mai 2016, en marge des manifestations, des forces de l'ordre avaient été prises à partie par des manifestants armés de barres de fer et de fumigènes. Un des policiers avait dû repousser les agresseurs à mains nues. Des images de cette agression furent visionnées par le monde entier. Les assaillants vêtus de noir avaient quand même réussi à incendier la voiture des fonctionnaires lors de cette attaque. Ces derniers avaient heureusement réussi à s'extraire du véhicule en feu et les agresseurs furent rapidement arrêtés. Deux d'entre eux ont reconnus les faits.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !