La primaire socialiste, un petit jackpot | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La primaire socialiste,
un petit jackpot
©

Banco

La primaire socialiste, un petit jackpot

Selon le trésorier du PS, le parti devrait réaliser un bénéfice d'un million d'euro grâce à la primaire, où chaque votant était invité à donner au moins un euro.

Le premier tour avait apporté 3,8 millions d’euros, c’est-à-dire assez pour couvrir les frais d’organisation. Le second, qui a mobilisé encore plus d’électeurs, devrait rapporter 1 million d’euros supplémentaires, et donc permettre de dégager un "petit" bénéfice selon Régis Juanico, le trésorier du PS.

Les électeurs souhaitant participer devait s’acquitter d’un euro minimum. Ils n’étaient pas obligés de repayer au second tour s’ils avaient déjà payé au premier, mais certains l’ont fait. D’autres ont même donné plus que l’euro nécessaire.  "Au total, en moyenne, le don se situe entre 40 et 50 centimes d’euros par votant", estime Régis Juanico. Ce bénéfice servira avant tout à la campagne de François Hollande, alors que 2 millions d’euros ont été mis de côté dans ce but par le PS, chaque année depuis 2008.

"On a eu des surcoûts qui nous ont été imposés pour faire remonter les listes électorales", détaille encore le trésorier du PS. Mais désormais, il estime qu’ "on sait à peu près ce que coûte une primaire en France, c’est un bon élément comparatif pour ceux qui voudront les organiser par la suite".   

Lu sur Le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !