Primaire à droite : Jean-François Copé annonce avoir obtenu les parrainages de parlementaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Primaire à droite : Jean-François Copé annonce avoir obtenu les parrainages de parlementaires
©Reuters

En lice

Primaire à droite : Jean-François Copé annonce avoir obtenu les parrainages de parlementaires

"Ce filtre des parrainages que j’ai franchi, peut-être ne le sera-t-il pas par tout le monde" déclaré le maire de Meaux au JT de TF1.

Jean-François Copé devrait être bel et bien au rendez-vous de la primaire à droite pour la présidentielle de 2017. Samedi, l'ancien président de l'UMP, qui avait dû démissionner de la présidence du parti en 2014 en pleine affaire Bygmalion, a affirmé qu'il disposait des 20 parrainages de parlementaires nécessaires pour pouvoir concourir au scrutin interne des Républicains.

"J'ai déposé effectivement les 20 parrainages" de parlementaires nécessaires, a souligné Jean-François Copé, invité du 20 heures de TF1. "Ce filtre des parrainages que j’ai franchi, peut-être ne le sera-t-il pas par tout le monde" a-t-il ajouté. Le responsable politique a également affiché son ambition. "Je suis entouré maintenant d’une équipe de choc et en situation de pouvoir proposer aux Français un projet de droite assumée, de droite décomplexée" a-t-il indiqué.

Selon lui, 2017 représente "un peu l’élection de la dernière chance" parce que les Français disent que "le pays n’est plus commandé". Il a affirmé qu'il souhaitait se concentrer sur "trois piliers" : l’autorité, la liberté économique et la lutte contre la montée du communautarisme religieux.

Le député-maire de Meaux a déposé sa liste auprès de la Haute autorité mercredi dernier. Le Figaro relève que parmi les signataires, on retrouve "la députée des Alpes-Maritimes Michèle Tabarot, sa directrice de campagne, son collègue Bernard Deflesselles, qui est aussi le référent» de Jean-François Copé dans les Bouches-du-Rhône, Olivier Dassault (Oise), Michel Herbillon (Val-de-Marne), Thierry Lazaro (Nord), Laurent Furst (Bas-Rhin), le sénateur Jacques Grosperrin (Doubs) ou, encore, le député européen Franck Proust".

>>>> A LIRE AUSSI : Pourquoi la guerre Sarkozy-Copé est bel et bien déclarée

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !