Primaire 2016 : Nicolas Sarkozy devancerait Alain Juppé de justesse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Primaire 2016 : Nicolas Sarkozy devancerait Alain Juppé de justesse
©Reuters

Serré

Primaire 2016 : Nicolas Sarkozy devancerait Alain Juppé de justesse

Un nouveau sondage BVA pour la presse régionale donne le patron des Républicains vainqueur de la primaire avec 52 % des voix contre 48 % pour la maire de Bordeaux.

Pour l'instant, Nicolas Sarkozy tient son pari. En ouvrant la primaire de son parti aux sympathisants de droite et du centre, l'ancien chef d'Etat prenait le risque d'être avalé par Alain Juppé, son rival très populaires auprès des Français, selon les derniers sondages. Mais la dernière étude BVA pour la presse régionale montre que le rapport de force s'inverse à droite et au centre. Ainsi, au premier tour, Nicolas Sarkozy arriverait assez largement en tête avec 38 % des voix des sympathisants "certains d'aller voter," devant Alain Juppé (31 %). Loin derrière, suivent Bruno Le Maire (11%), François Fillon (8%) ou encore Nadine Morano (5%).

Au second tour, le maire de Bordeaux récupère les voix centristes et resserre fortement l'écart. Il serait néanmoins perdant avec 48 % des votes contre 52 % des suffrages pour Nicolas Sarkozy. Mais cet écart reste suffisamment serré pour offrir une primaire haletante. Surtout parce que le résultat est basé sur les électeurs "certains d'aller voter" (25% des personnes interrogées). Restent 22 % des sondés qui iront "probablement voter" et dont on ignore encore leur préférence. Si les adhérents des Républicains sont très fidèles à Nicolas Sarkozy, les indécis ont plutôt tendance à choisir Alain Juppé.

Enquête réalisée par l’Institut de sondage BVA du 6 au 15 octobre 2015 par Internet sur un échantillon de 5012 sympathisants de la droite et du centre (MoDem, UDI, Les Républicains, Debout la France, Front national) inscrits sur les listes électorales, dont 1253 certains d’aller voter à la primaire de la droite et du centre.

Lu sur l'Union

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !