Primaire : Valérie Pécresse pourrait parrainer NKM | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Primaire : Valérie Pécresse pourrait parrainer NKM
©Reuters/Charles Platiau

Don de parrainage

Primaire : Valérie Pécresse pourrait parrainer NKM

La présidente de la région Ile-de-France, si elle n'a pas encore annoncé qui elle soutiendrait dans la compétition, a indiqué qu'elle était "prête" à offrir sa signature à Nathalie Kosciusko-Morizet afin que "les femmes soient représentées" à la primaire de la droite et du centre.

C'est un geste non négligeable que vient de recevoir l'ancienne ministre Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM). Sa récolte des 250 parrainages d'élus pour pouvoir participer à la primaire de la droite et du centre est au point mort. Mais depuis quelques temps, le vent semble tourner. A la mi-août, Alain Juppé n'hésite pas à inciter publiquement ses amis à la parrainer. Dernièrement, c'est le filloniste Gilles Carrez qui offre son parrainage à NKM car son "absence dans le débat qui s'ouvre nous serait à tous préjudiciable". C'est dorénavant au tour de Valérie Pécresse d'affirmer ce mardi 30 août sur Itélé qu'elle est prête à offrir son parrainage à l'ancienne ministre. "S'il lui en manque un, je suis prête à lui donner", a déclaré la présidente de la région Ile-de-France.

Longtemps connue pour son fillonisme, cette sortie étonne. Les deux élues franciliennes n'entretiennent pas une relation très chaleureuse. Mais, "il faut que les femmes soient représentées. Non pas parce qu'elles sont des femmes, mais parce qu'elles portent un certain nombre de sujets que les hommes ne porteront pas", justifie Valérie Pécresse. "Ça ne veut pas dire que je soutiendrai Nathalie Kosciusko-Morizet", précise-t-elle toutefois. Il faudra attendre la mi-septembre pour connaître le candidat qui aura le soutien de Valérie Pécresse. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !