Présidentielle 2017 : les Français ne veulent ni de Hollande ni de Sarkozy | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
84% des Français ne veulent pas revoir le duel Hollande-Sarkozy aux présidentielle 2017!
84% des Français ne veulent pas revoir le duel Hollande-Sarkozy aux présidentielle 2017!
©REUTERS/Jacky Naegelen

Flop

Présidentielle 2017 : les Français ne veulent ni de Hollande ni de Sarkozy

Selon le sondage Harris interactive diffusé ce jeudi 7 juillet, 82% des Français ne souhaitent pas voir François Hollande aux présidentielle 2017 et 71% ne veulent pas celle de Nicolas Sarkozy.

84% des Français ne veulent pas revoir le duel Hollande-Sarkozy comme lors des présidentielle en 2012 au second tour, selon l'enquête d'Harris pour l'hebdomadaire Marianne. Ainsi, plus de huit Français sur dix (82%) sont contre la candidature d'Hollande et sept sur dix (71%) sont opposés à celle de Sarkozy.

Cependant, plus de trois Français sur dix aimeraient voir la candidature de Marine Le Pen (38%), de François Bayrou (32%) et de Jean-Luc Mélenchon (31%) et Nicolas Dupont-Aignan (23%). Viennent ensuite Nathalie Arthaud (14%), devant Philippe Poutou (13%). Un quart des Français (25%) affirment leur souhait de renouvellement et souhaitent qu'aucun des candidats de 2012 ne se représentent en 2017.

Les nouveaux candidats 

Parmi les "nouveaux candidats envisageables", la candidature d'Alain Juppé est souhaitée par 43% des personnes interrogées, et celle d'Emmanuel Macron par 32%. Bruno Le Maire obtient 28%, Arnaud Montebourg 26% et Marion Maréchal Le Pen 23%. Manuel Valls arrive en bas de classement avec 19%.

Ainsi, 63% des Français préfèreraient voir Juppé au lieu de Sarkozy (26%). Et 53% favoriseraient la candidature de Manuel Valls plutôt que celle de François Hollande (29%). Emmanuel Macron obtient même un meilleur score, avec 62% qui souhaiteraient qu'il soit candidat, à la place de François Hollande (24%).

Le sondage a été réalisé en ligne du 24 au 27 juin auprès d'un échantillon de 3 796 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. 

Lu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !