Présidentielle 2017 : Jean-Luc Mélenchon commence à dépasser François Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Présidentielle 2017 : Jean-Luc Mélenchon commence à dépasser François Hollande
©Reuters / Charles Platiau

Pris à sa gauche

Présidentielle 2017 : Jean-Luc Mélenchon commence à dépasser François Hollande

Selon un nouveau sondage BVA pour la presse régionale et Orange, le candidat de la gauche radicale égale voire dépasse le président sortant au premier tour.

Jean-Luc Mélenchon est-il en train de gagner son pari ? A 10 mois de l'élection, il commence à s'imposer comme la première force de gauche et la troisième force politique, devant le parti socialiste. Evidemment, rien n'est fait et le PS souffre avant tout de la candidature de François Hollande, le mal aimé.

Mais ce sondage BVA pour la presse régionale et Orange montre tout de même la bonne passe de Jean-Luc Mélenchon, qui obtiendrait ainsi 14% des voix, en cas de candidature de Nicolas Sarkozy (21%) et de François Bayrou (13%), devant François Hollande (13%). Marine Le Pen arriverait largement en tête avec 28% des voix. Même constat en cas de candidature de François Fillon pour la droite, le Parti de gauche arriverait en troisième position.

En revanche, si Alain Juppé est candidat (et donc François Bayrou ne l'est pas), la lutte des gauches est plus serrée avec 14% pour François Hollande, égalité avec Jean-Luc Mélenchon. Dans ce scénario, Alain Juppé serait en tête avec 36% des voix, devant Marine Le Pen (26%).

Pas de surprises au second tour : quelque soit le candidat de droite, Marine Le Pen serait perdante, assez largement.

Enquête réalisée par internet du 10 au 12 juin 2016 sur un échantillon de 910 personnes, inscrites sur les listes électorales, par la méthode des quotas.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !