Présidentielle 2017 : ce sera sans Ségolène Royal qui affirme "ça ne correspond plus à mon engagement" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ségolène Royal veut faire de la politique autrement
Ségolène Royal veut faire de la politique autrement
©REUTERS/Benoit Tessier

C'est du passé

Présidentielle 2017 : ce sera sans Ségolène Royal qui affirme "ça ne correspond plus à mon engagement"

La ministre de l'Ecologie a affirmé dimanche soir sur France Inter vouloir prendre du recul sur une certaine forme de politique. "La politique, au sens où on se présente à des élections... Ce n'est plus ma perspective" a-t-elle dit.

Il aurait été difficile d'imaginer qu'elle se pose en recours. Mais certains à gauche évoquaient la possibilité que Ségolène Royal soit candidate une nouvelle fois à la présidentielle de 2017. François Hollande malmené dans son propre camp, Manuel Valls en chute dans les sondages, quelques barons socialistes faisaient de la ministre de l'Ecologie une éventualité. Mais l'ancienne présidente de la région Poitou-Charente a balayé cette possibilité d'un revers de la main.

Invitée dimanche soir sur France Inter, elle a estimé qu'il était impossible qu'elle soit la candidate du PS en 2017. Pour elle, la page est tournée. "Ce n'est plus mon timing, ça ne correspond plus à mon engagement, ni à ce que je me sens capable de faire pour continuer à être utile. La cause de l'environnement continuera à être mon combat, mais pas sous une forme électorale", a indiqué l'ancienne candidate socialiste à l'élection présidentielle de 2007.

Après une série de défaites, Royal n'a donc plus envie de redescendre dans l'arène. "Ce n'est pas dans mes perspectives, parce que je suis engagée aujourd'hui dans un chantier majeur qui me passionne. (...) Il faut savoir aussi à un moment arrêter la politique", a-t-elle expliqué ajoutant : "La politique, au sens où on se présente à des élections... Ce n'est plus ma perspective". Pas sûr de voir Ségolène Royal candidate à quelque élection dans le futur. La ministre semble avoir des envies d'autre chose. Cela tombe bien, les Français ont visiblement les même envies. Selon un sondage Odoxa publié dimanche par Le Parisien/Aujourd'hui en France, 55% des Français ont une mauvaise opinion d’elle et 52% des personnes interrogées ne souhaitent pas qu'elle "continue à l'avenir à jouer un rôle politique important".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !