Première condamnation de 4 gardes privés employés par l'armée US pour meurtres de civils en Irak | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Première condamnation de 4 gardes privés employés par l'armée US pour meurtres de civils en Irak
©Reuters

Sanctions

Première condamnation de 4 gardes privés employés par l'armée US pour meurtres de civils en Irak

Un de ces hommes a été condamné à de la prison à vie, les trois autres à 30 ans.

C'est une grande première aux Etats-Unis. 4 gardes privés employés par l'armée US en Irak ont été reconnus coupables de meurtres de 14 civils. La tuerie avait eu lieu sur une place à Bagdad le 16 septembre 2007. Nicholas Slatten, Paul Slough, Evan Liberty et Dustin Heard étaient chargés de la sécurité d'un convoi de l'armée lorsqu'ils "sont tombés dans une embuscade" selon leurs avocats.

Une version des faits qui avait été contredite par des dizaines de témoins. Devant le juge, les 4 hommes pensaient être disculpés mais ils ont été condamnés à la prison à vie pour Nicholas Slatten et à 30 ans de prison pour homicides volontaires pour les 3 autres. Ce jugement a beaucoup surpris aux Etats-Unis car avant ces meurtres, les "Blackwater" comme on les appelle, bénéficiaient d'une impunité totale pendant la guerre d'Irak.

Pour de nombreux Irakiens, ces gardes avaient "le droit de tout". Une liberté d'action totale confirmée au procès par Mohammed Hafedh Abdulrazzaq Kinani, père d'un enfant de 9 ans tué lors de la fusillade. "Les Blackwater avaient autant de pouvoir que Sadam Hussein (...) Ce pouvoir vient des États-Unis" a-t-il indiqué à la barre selon le New York Times. L'administration policière, militaire et diplomatique américaine "était toute puissante" selon un rapport révélé par le journal en 2014.

D'ailleurs, à l'énoncé du verdict, l'un de ces gardes n'a pas vraiment compris il avait une telle sentence. "Je suis désolé pour la perte de vies innocentes. Mais je ne peux pas dire en toute honnêteté à la cour que je crois que j'ai fait quelque chose de mal. Des gens ont tiré sur nous, on n'a fait que se défendre" a dit l'un des ex-Blackwater, nom de la société qui embauchait ces hommes. Depuis 2009 et tous ces incidents, l'administration Obama a rompu ses contrats avec la société.

http://www.washingtonpost.com/local/crime/four-blackwater-guards-sentenced-in-iraq-shootings-of-31-unarmed-civilians/2015/04/13/

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !