Préhistoire : l'appétit sexuel d'un groupe d'Eurasiens du nord bouscule les certitudes des scientifiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Préhistoire : l'appétit sexuel d'un groupe d'Eurasiens du nord bouscule les certitudes des scientifiques
©

Découverte

Préhistoire : l'appétit sexuel d'un groupe d'Eurasiens du nord bouscule les certitudes des scientifiques

Les conclusions d'une étude menée par des universitaires d'Harvard révèlent qu'à la préhistoire, un groupe d'habitants d'Eurasie du nord parcourait le monde pour s'accoupler aussi bien avec les ancêtres des indiens d'Amérique qu'avec des Européens de l'est.

Les théories existantes à propos de l'évolution de l'Homme pourraient-elles être modifiées ? Une étude publiée par la célèbre revue "Nature" bouscule en effet l'hypothèse selon laquelle les Européens d'aujourd'hui seraient issus de chasseurs-cueilleurs et de fermiers indigènes qui ne s'accouplaient qu'entre eux.

Ces récents travaux universitaires, publiés mercredi 17 septembre, évoquent ainsi un troisième groupe d'individus : des Eurasiens arrivés d'un territoire qui correspond aujourd'hui au nord de la Russie, et auxquels les scientifiques attribuent une accélération du changement démographique survenu sur ces deux continents. Les chercheurs ont comparé de l'ADN issu de deux échantillons eurasiens de cette période précise, avec de l'ADN collecté sur des vestiges post-archéologiques à travers plusieurs pays du globe, mais aussi avec l'ADN de personnes décédées il y a 2 300 ans.

"Beaucoup d'archéologues étaient sceptiques quant à l'hypothèse d'un déplacement massif de populations venues de l'est" a déclaré David Reich, professeur de génétique à l'université de Harvard. La revue ajoute que les scientifiques ont pu parvenir à ces conclusions après la découverte en Sibérie d'os appartenant à deux Eurasiens du nord. Les tests génétiques ont alors établi des liens entre les Eurasiens et presque tous les groupes de populations qui habitaient à travers l'Europe.

lu sur Bloomberg

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !