Pour Manuel Valls, Emmanuel Macron doit "clarifier sa position sur la laïcité" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Pour Manuel Valls, Emmanuel Macron doit "clarifier sa position sur la laïcité"
©AFP

Précisions

Pour Manuel Valls, Emmanuel Macron doit "clarifier sa position sur la laïcité"

L'ancien chef du gouvernement dit avoir eu du mal à suivre le discours du chef de l'État devant les évêques de France.

Visiblement, Manuel Valls a eu du mal à saisir le sens du discours d’Emmanuel Macron devant les évêques de France. Et comme une partie de la gauche, il y voit la menace d’une atteinte à la laïcité. Dans un entretien au Parisien, l’ex-Premier ministre socialiste, aujourd’hui rattaché à la majorité En Marche, déclare : "N’attendez pas de moi que je nie le lien qui a existé entre le christianisme et la France. Le président de la République a eu raison de le rappeler. Mais la République s’est aussi construite dans une confrontation violente avec l’Eglise catholique, notamment pour la domination des consciences".

Interrogé sur l’expression "lien abimé" utilisée par le chef de l’Etat, Manuel Valls réplique : "De quoi parle-t-il ? Je ne sais pas. L'Église catholique s'est opposée à l'IVG, au mariage pour tous... J’ai du mal à le suivre. Il ne s’agit évidemment pas de bannir le dialogue entre le pouvoir politique et les représentants des cultes. Je l'ai pratiqué aussi. Mais il n'y a pas de lien".

Pour l’ancien chef du gouvernement, le discours du président de la République était de "haute tenue", mais il y a une "ambiguïté" qui mérite "d'être levée". Il a également répété son opposition à la volonté du président de voir les catholiques "s'engager" politiquement. "Cela inciterait les pratiquants à faire de leur croyance une vérité absolue. C’est dangereux pour notre pacte républicain et laïc" estime-t-il.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !