Pour le pape, supprimer des emplois par "manœuvre économique" est "un péché grave" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Pour le pape, supprimer des emplois par "manœuvre économique" est "un péché grave"
©Capture d'écran

Homélie

Pour le pape, supprimer des emplois par "manœuvre économique" est "un péché grave"

Cette réaction du souverain pontife intervient dans le cadre du licenciement de 260 salariés du groupe média Sky Italia, détenu par le groupe 21st Century Fox1 qui est dirigé par le magnat des médias Rupert Murdoch.

Celui qui "ferme des entreprises" par "manœuvre économique" et prive de travail des hommes, a-t-il exprimé avec force, "commet un péché extrêmement grave", a déclaré le pape François, lors de l'audience générale ce mercredi 14 mars. Une réaction qui intervient dans le cadre du licenciement de 260 salariés du groupe média Sky Italia, détenu par le groupe 21st Century Fox1 qui est dirigé par le magnat des médias Rupert Murdoch.

Le chef de l'Eglise catholique estime également que "les responsables des peuples, les dirigeants, ont l'obligation de tout faire pour que chaque homme, chaque femme puisse travailler et garder ainsi le front haut et regarder les autres en face avec dignité". A l'issue de cette audience, le pape a salué les employés de cette entreprise italienne qui étaient présents en masse, place Saint-Pierre. Le souverain pontife a espéré qu'une solution soit rapidement trouvée pour eux. 

>>> À lire aussi : Charismatique mais tombant parfois dans le piège du "padamalgam": François, ce curieux pape jésuite qui intrigue les musulmans

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !