Pour Jadot la primaire populaire est une tromperie, pour Hidalgo et Rousseau, Taubira crée de la confusion | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Christiane Taubira
Christiane Taubira
©JOEL SAGET / AFP

Présidentielle 2022

Pour Jadot la primaire populaire est une tromperie, pour Hidalgo et Rousseau, Taubira crée de la confusion

La gauche encore plus divisée face à la candidature de Christiane Taubira

L'entrée officielle de Christiane Taubira dans la course à l'Élysée ne réjouit pas ses collègues de gauche constate Le Figaro.

À la peine dans les sondages, la socialiste Anne Hidalgo a jugé ce dimanche que cette nouvelle candidature était «une mauvaise nouvelle» qui crée de «la confusion».

Même regret pour l'écologiste Sandrine Rousseau, devant cette gauche encore plus morcelée qu'auparavant, l'économiste appelle donc l'ancienne garde des Sceaux à rejoindre «la dynamique de Yannick Jadot, de l'écologie politique» plutôt que de «se disperser».

De son côté Yannick Jadot a eu des mots très durs. Invité de l'émission politique Le Grand Jury de LCI, RTL et le Figaro, Yannick Jadot est revenu sur l'initiative citoyenne de la Primaire populaire, jugeant que cela s'apparentait à "une forme de tromperie" pour les personnes inscrites.

Plusieurs candidats, à l'instar de Yannick Jadot, ont déclaré ne pas souhaiter participer à cette Primaire populaire. Mais pour la Primaire populaire, ce n'est pas l'avis des candidats qui comptent, c'est le choix des citoyens et citoyennes qui ont décidé de participer et de soutenir ce vote. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !