Un portable révèle des ramifications d'Al-Qaïda | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Un portable révèle
des ramifications d'Al-Qaïda
©

Tentaculaire

Un portable révèle des ramifications d'Al-Qaïda

Un téléphone saisi lors du raid, qui a entraîné la mort de Ben Laden, a permis de remonter à un réseau armé, interdit au Pakistan depuis 2002.

Malgré la disparition du célèbre leader d'Al-Qaïda, la nébuleuse continue de révéler ses secrets. Selon le New York Times, des enquêteurs américains ont réussi a remonter à un groupe islamiste lié à Al-Qaïda après avoir saisi un téléphone sur un complice lors du raid américain qui a conduit à la mort d'Oussama Ben Laden. L'enquête a également révélée que le complice en question était lui-même en contact avec des membres du renseignement pakistanais

Grâce aux appels passés avec ce portable, les enquêteurs américains sont remontés à des chefs du réseau Harakat ul-Mujahideen (HUM), un réseau armé interdit au Pakistan depuis 2002. Ce groupuscule figure depuis de nombreuses années sur la liste dressée par le Conseil de sécurité des Nations Unies comme étant lié à Al-Qaïda. 

Selon les responsables américains qui ont choisi de conservé l'anonymat, les chefs du HUM identifiés, ont eux-mêmes contacté des membres des services secrets pakistanais. Toutefois, aucune précision sur leurs identités, ni leurs niveaux dans la hiérarchie, n'ont été révélés. Le responsable américain juge "la piste sérieuse" et explique qu'ils poursuivront "l'enquête dans cette voie.

Lu sur le New York Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !