Polémique Uber : un député Rassemblement National parle de "l'homo-érotisme" de Macron chez Rothschild | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Assemblée nationale
Assemblée nationale
©PIERRE ANDRIEU / AFP

Polémique Uber : un député Rassemblement National parle de "l'homo-érotisme" de Macron chez Rothschild

Selon Jean-Philippe Tanguy (RN), Emmanuel Macron se serait servi de ses talents de "séducteur"

À l’issue d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale, le député RN Jean-Philippe Tanguy a affirmé lundi qu’Emmanuel Macron s’était servi de ses talents de « séducteur », avant de modérer ses propos cités par Sud-Ouest.

Le député RN Jean-Philippe Tanguy a rétropédalé après avoir assuré lundi devant des médias tenir de la bouche de « M. Rothschild » que M. Macron « savait solliciter les aspirations homo-érotiques d’un certain nombre de cadres » lorsqu’il était employé de la banque d’affaires Rothschild.

« J’aurais dû dire ‘un grand nombre de portraits faits par ceux qui ont travaillé ou employé Macron ont dressé le portrait d’un manipulateur et d’un séducteur’», a reconnu M. Tanguy.

« La banque d’affaires est un milieu d’homme d’un certain âge, qui projettent sur les hommes plus jeunes les choses complexes de l’âme humaine », s’est justifié Jean-Philippe Tanguy. « M. Macron sait très bien comment fonctionne » ce milieu.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !