Plus 51 millions de déplacés dans le monde, un record depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Plus 51 millions de déplacés dans le monde, un record depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale
©

Triste calcul

Plus 51 millions de déplacés dans le monde, un record depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale

Selon le Haut-commissariat de l'Onu aux réfugiés (HCR), le nombre de réfugiés, de demandeurs d'asile et de personnes déplacées à l'intérieur de leur pays à travers le monde s'établissait à 51,2 millions à la fin de l'année 2013.

C'est un record depuis la Seconde Guerre mondiale. Selon le Haut-commissariat de l'Onu aux réfugiés (HCR), le nombre de réfugiés, de demandeurs d'asile et de personnes déplacées à l'intérieur de leur pays à travers le monde s'établissait à 51,2 millions à la fin de l'année 2013. En 2012, le HRC en avait recensé six millions de moins. Le rapport a été diffusé lors de la journée mondiale des réfugiés, vendredi 20 juin. Il se base sur des données fournies par les gouvernements et les ONG. Parmi ces déplacés, le HCR compte 16,7 millions de réfugiés (placés sous l'égide d'agences onusiennes), dont la moitié sont des enfants.

La hausse des réfugiés est principalement due à la guerre en Syrie. Cette dernière a généré 2,5 millions de réfugiés et 6,5 millions de déplacés internes fin 2013. Ailleurs, en Afrique notamment, les conflits en République centrafricaine et au Soudan du Sud accentuent également ce phénomène massif. Par ailleurs, les Afghans, les Syriens et les Somaliens représentent à eux seuls 53% de l'ensemble des réfugiés que le HCR aide. Le Pakistan, l'Iran et le Liban sont leurs principales terres d'accueil.

En plus de ces réfugiés, 1,2 million de personnes ont déposé une demande d'asile en 2013, en majorité dans les pays développés. L'Allemagne a reçu le plus grand nombre de demandes l'an dernier (109 600), soit +70% par rapport à 2012. Viennent ensuite les États-Unis (84 000, +19%), l'Afrique du Sud (70 000, -15%) et la France (60 200, +9%). Enfin, le nombre de personnes contraintes de se déplacer à l'intérieur de leur propre pays a atteint un record de 33,3 millions.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !