Plan anti-jihad : Bernard Cazeneuve détaille les mesures du dispositif | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Bernard Cazeneuve
Bernard Cazeneuve
©Reuters

Contre attaque

Plan anti-jihad : Bernard Cazeneuve détaille les mesures du dispositif

Le ministre de l'Intérieur a affirmé que le dispositif de soutien des familles serait opérationnel "dans les prochaines heures".

Après avoir présenté son plan "anti-jihad" au conseil des ministres mercredi matin, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, doit recevoir place Beauvau les familles des adolescents djihadistes partis en Syrie. Bernard Cazeneuve a affirmé son souhait de voir le dispositif "opérationnel dans les prochaines heures".

A l'issue du conseil des ministres, le ministre de l'Intérieur a annoncé que la mise en place d'un numéro vert et d'une plateforme de signalement sur internet permettrait d'abord de "mobiliser toutes les administrations de l’Etat lorsque les familles constatent des risques de rupture parmi leurs membres (...) pour accompagner ces jeunes qui parfois, fragilisés psychologiquement, embrigadés par des actes de propagande, basculent", avant de préciser que "les préfets auront en charge d’accompagner les familles par tous les moyens des administrations d’Etat : la Protection judiciaire de la jeunesse, les centres de prévention de la délinquance, l’administration de l’Education nationale et les services sociaux". Ce dispositif préventif s'inscrit dans le plan anti-jihad présenté mercredi en conseil des ministres, dont voici les mesures les plus importantes :

- Les préfets recevront la consigne d'inscrire "en amont" les candidats au djihad identifiés par la police ou le renseignement intérieur sur le fichier FPR (fichier des personnes recherchées) et le fichier européen SIS (système d'information Schengen).
Les candidats au djihad identifiés par la police ou le renseignement intérieur pourront être privés de passeport.
- Une nouvelle circulaire sera mise en place pour permettre aux parents de s'opposer à la sortie du territoire de leurs enfants mineurs candidats au djihad. Les enquêteurs réclamaient plutôt le retour de l'autorisation parentale de sortie de territoire.
- Une loi est également prévue pour interdire la sortie du territoire aux personnes engagées dans des filières djhadistes vers la Syrie.
- Le plan entend aussi accélérer les décrets d'application des moyens d'interception à distance des données des filières djihadistes en France.
- Une loi sera adoptée pour développer les cyber-patrouilles et la veille sur internet des sites à risque.

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !