Piratage: la France championne d'Europe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Piratage: la France championne d'Europe
©

Malhonnête

Piratage: la France championne d'Europe

2010 France : 39% de logiciels illégaux installés sur nos micro-ordinateurs.

"En 2010, 39 pour cent des logiciels installés en France, sur des micro-ordinateurs, étaient piratés ; soit une valeur commerciale de plus de 1,9 milliard d’euros (la France arrive en tête du classement parmi 20 pays d’Europe occidentale et les 27 pays de l’Union européenne).Ces deux constats sont issus de l’étude internationale Business Software Alliance (BSA) 2010 (2010 Global Software Piracy Study), qui fait le point sur le piratage des logiciels autour du monde." annonce la BSA.

 "Ces constats montrent que, malgré un lent recul du taux de piratage des logiciels dans notre pays, au rythme d’un point par an, le travail à accomplir demeure considérable. En effet, la France reste le pays d’Europe où la valeur commerciale des logiciels piratés est la plus élevée »", selon Jean-Sebastien Mariez, porte-parole de BSA

"La valeur commerciale des logiciels piratés en  Europe s’élève à près de 9 milliards d’euros. Un cinquième de ce montant est imputable à la France. Au niveau mondial, la valeur commerciale des logiciels piratés atteint 40 milliards d’euros. Il s’agit d’un montant record, près de deux fois supérieur à celui constaté en 2003, première année où l’étude a été effectuée." ajoute la BSA

"La BSA a demandé à Ipsos Public Affairs de sonder plus de 15.000 personnes utilisant un PC à titre privé ou professionnel afin de mieux connaître leurs attitudes et comportements sociaux concernant la propriété intellectuelle et l’utilisation de logiciels licites, par opposition aux logiciels dépourvus de licence. Les enquêtes ont été effectuées, en ligne ou en personne, sur trente-deux marchés constituant un échantillon mondialement représentatif de zones géographiques, de niveaux de complexité informatique et de diversité culturelle."

Lu sur le site de la BSA

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !