Pic de pollution à Paris : la situation s'aggrave | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Pic de pollution à Paris : la situation s'aggrave
©Thomas SAMSON / AFP

Cloud 9

Pic de pollution à Paris : la situation s'aggrave

La mairie de Paris demande l'établissement de la circulation alternée.

Le pic de pollution aux particules fines qui a commencé ce jeudi en Île-de-France s'aggrave ce vendredi, selon Airparif, l'organisme qui surveille la qualité de l'air en région parisienne, qui précise toutefois que l'épisode devrait être "plus ponctuel et moins intense".
 
"Comme il y a quinze jours, les conditions météo aggravent les niveaux de pollution. [...] On a des conditions anticycloniques, avec une atmosphère très stable et peu de vent, et surtout l'air au sol qui se refroidit plus vite que celui en altitude", ce qui provoque une sorte d'"effet couvercle", piégeant la pollution sur la région, selon Karine Léger, porte-parole d'Airparif. Selon elle, la pollution serait due aux émissions des véhicules et au chauffage au bois, qui émet de nombreuses particules lorsque le foyer est ouvert. La situation devrait continuer à être mauvaise samedi mais devrait s'améliorer dimanche.
 
La préfecture de police de Paris a décidé d'imposer des mesures contraignantes : ainsi, elle interdit l'utilisation du chauffage individuel au bois et réduit la vitesse de 20 km/h sur toutes les portions d'autoroute, voies rapides, routes nationales et départementales d'Ile-de-France. Le contournement par la francilienne des véhicules poids lourd en transit sera obligatoire, tout comme la réduction des émissions des établissements industriels. La maire de Paris "demande à l'État d'instaurer sans tarder la circulation alternée".
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !