Philippines : le typhon Haiyan a fait au moins 10 000 morts | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les Philippins ne peuvent que constater l'étendue des dégâts, ce dimanche, après le passage du typhon.
Les Philippins ne peuvent que constater l'étendue des dégâts, ce dimanche, après le passage du typhon.
©Reuters

Le jour d'après

Philippines : le typhon Haiyan a fait au moins 10 000 morts

Il s'agit de la catastrophe naturelle la plus meurtrière de l'histoire récente de l'archipel.

Le bilan humain est extrêmement lourd. Mais faute de moyens de communication opérationnels, difficile d'évaluer le nombre de victimes du typhon qui a ravagé les Philippines vendredi et samedi. Les autorités locales évoquent plus de 10 000 morts et 2 000 disparus, faisant de Haiyan la catastrophe naturelle la plus meurtrière de l'histoire récente du pays. Selon le Quai d'Orsay, on ne compte à ce stade aucun Français parmi les victimes, précise Le Parisien.

Le typhon a détruit 70 à 80% des régions qu'il a traversées. Des vagues, parfois hautes de six mètres et charriant des débris, ont rasé des maisons et noyé des milliers de personnes. "Des vents atteignant 315 km/h ont été enregistrés et la montée des eaux a englouti des villes côtières", rapporte Le Monde."La dernière fois que j'ai vu quelque chose de cette ampleur, c'était à la suite du tsunami dans l'océan Indien" qui avait fait 220 000 morts en 2004, a affirmé samedi soir le chef de l'équipe de l'ONU chargée de la gestion des désastres. 

Devant l'ampleur de la catastrophe, plusieurs pays ont proposé leur aide. La France va envoyer plusieurs tonnes de matériel de secours. Les Etats-Unis vont fournir des hélicoptères, des navires et des équipements destinés à la recherche et au sauvetage. L'Australie et la Nouvelle-Zélande ont de leur côté accordé une aide de près de 370 000 euros, alloués à la Croix Rouge de l'archipel.

Le typhon Haiyan s'est nettement atténué en atteignant les côtes du Vietnam, où des évacuations massives - de l'ordre de 500 000 personnes au moins - ont été ordonnées.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !