Philippines : des dizaines de morts après l'attaque d'un hôtel-casino | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Philippines : des dizaines de morts après l'attaque d'un hôtel-casino
©AFP

Massacre

Philippines : des dizaines de morts après l'attaque d'un hôtel-casino

Un homme est entré en tirant à l'arme automatique avant de déclencher un incendie.

C'est une hécatombe qui a eu lieu à l’hôtel-casino Resort World Manila, près de Manille, la capitale des Philippines. Un homme y est entré dans la nuit de jeudi à vendredi, armé d'une arme lourde (un fusil M4) pour tirer sur la foule. Il a ensuite provoqué un incendie en mettant le feu à une table de jeu. Au moins 36 personnes sont décédées "par suffocation" indique le chef de la police de Manille, Oscar Albayalde. De son côté, un porte-parole du gouvernement a souligné que "la situation particulière à Manille n’est en rien liée à une attaque terroriste."

L'auteur de ce massacre a été retrouvé plusieurs heures plus tard dans sa chambre d'hôtel. "Il est mort" a précisé le chef de la police Ronald dela Rosa. "Il s’est allongé sur le lit, a mis une couverture sur lui, a semble-t-il versé de l’essence sur la couverture et s’est brûlé lui-même."

L'organisation Etat islamique aurait revendiqué un attentat, selon le centre américain de surveillance des sites djihadistes SITE. Les Philippines connaissent un conflit armé depuis les années 1970, dans le sud du pays. L'un des belligérants, Abou Sayyaf, est un groupe djihadiste ayant fait allégeance à l'Etat islamique. De son côté, le gouvernement a écarté cette piste, évoquant "un cambrioleur" souffrant de troubles psychologiques. 

Lu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !