Penelopegate : "Ma femme travaille pour moi depuis toujours, depuis ma première élection", assure François Fillon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Penelopegate : "Ma femme travaille pour moi depuis toujours, depuis ma première élection", assure François Fillon
©AFP

Riposte

Penelopegate : "Ma femme travaille pour moi depuis toujours, depuis ma première élection", assure François Fillon

L'ancien Premier ministre s'est exprimé jeudi soir sur le plateau du JT de 20 heures de TF1, assurant qu’il renoncerait à la présidentielle s’il était "mis en examen" dans l’affaire de l’emploi supposé fictif de sa femme.

Au lendemain de la publication par le Canard Enchaîné de révélations sur les fonctions occupés par Penelope Fillon en tant qu'assistante parlementaire et collaboratrice au sein d'une revue littéraire, le vainqueur de la primaire de la droite et du centre a répondu aux questions de Gilles Bouleau ce jeudi soir sur TF1. Prenant les devants, le candidat a assuré qu'il renoncerait à la présidentielle s’il était "mis en examen" dans l’affaire de l’emploi supposé fictif de sa femme. 

"Je ne trouve pas de mot pour dire mon dégoût devant le caractère abjecte de cette accusation. Je savais que j'allais affronter toutes les calomnies, mais par celle-là (…) mon épouse est remarquable, je la défendrai", a tout d'abord déclaré François Fillon. 

"Ma femme travaille pour moi depuis toujours, depuis ma première élection (…) Elle a corrigé mes discours, m'a représenté dans des réunions et des associations, elle me faisait la synthèse de la presse (…) Son travail est réel, je m'en expliquerai avec la justice", a poursuivi l'ancien Premier ministre, faisant référence à l'enquête préliminaire ordonnée mercredi par le parquet national financier pour détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits. 

"Je n'ai plus de membres de ma famille qui travaille pour moi depuis 2013 (...) Je fournirai tous les justificatifs nécessaires à la justice et je ne me livrerai pas au tribunal médiatique (…) Je vais porter plainte contre les journaux qui affirment que ma femme avait un emploi fictif", a-t-il conclu. 

>>>> À lire aussi : Penelopegate : l’Odyssée de Fillon ne fait-elle que commencer?

Vu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !