Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Pédocriminalité : l'Eglise catholique française va verser une « contribution financière » aux victimes
© ERIC CABANIS / AFP

Conférence des évêques de France

Pédocriminalité : l'Eglise catholique française va verser une « contribution financière » aux victimes

Les évêques français promettent une « contribution financière » pour les victimes. La Conférence des évêques de France a précisé que l'Eglise souhaite « assumer sa responsabilité ».

Les évêques catholiques français ont officiellement décidé de verser  une « contribution financière » pour les victimes de pédocriminalité. L'annonce a été faite ce vendredi 26 mars par la Conférence des évêques de France. A travers cette décision et ce geste fort, l'Eglise souhaite « assumer sa responsabilité ».

Le montant sera « forfaitaire ». Cette contribution sera financée par un « fonds de dotation ad hoc » et déterminée par « une instance indépendante d'assistance » qui aura la charge « d'examiner les demandes et de décider les attributions dans la limite des capacités d'un fonds », selon la Conférence des évêques de France.

Monseigneur Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, s’est exprimé lors d’une conférence de presse. Selon lui, cette contribution « n'est pas une indemnisation ni une réparation ».

Le principe d'une « journée de prière » chaque année à la mémoire des victimes a aussi été adopté. Cette mesure était voulue par le Vatican. Elle devrait avoir lieu le « troisième vendredi de carême ».

Ils poursuivent également leur travail « en vue d'établir, si possible à Lourdes (...), l'installation d'un lieu de mémoire ». D’autres pistes sont évoquées comme une « équipe nationale d'écoutants » ou encore la création d'un « tribunal pénal canonique (pour le droit de l'Eglise) interdiocésain national ».

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !